Le texte du dimanche parce qu'on a du temps pour lire ce jour-là

Publié le par Guillaume Gamain


Trois pommes (portrait)

Petit bonhomme, chaudement vêtu,
Tu parcours sans cesse les rues,
Protégé par ta barbe blanche
de Robinson ou de barde.

Plongé dans tes rêves, petit bonhomme,
Tu n'as que faire des yeux
De passants cravatés et curieux
Qui se posent sur tes trois pommes.

Chacune de tes attitudes
Laissent paraître ta solitude
D'ermite contemporain,
De petit bonhomme malin.

Les doigts encrés par tes quotidiens,
Tu parcours le monde chaque jour qui vient.
Ailé, tu voyages de pays en pays
Abandonnant à l'oubli tes souvenirs bannis.


(Merci à toi douceur de m'avoir fait redécouvrir ce texte.)

Publié dans qq mots

Commenter cet article

Guillaume Gamain 09/12/2008 11:10

Un des rares extraits intéressants de "Contemporainbow" aux éditions La Bruyère.