Le palais de l'Elysée, nouvelle scène de la création française.

Publié le par Guillaume Gamain


Qui a dit que la Droite française se moquait de l'art et de son influence dans la vie sociale ? Il était de bon ton autrefois d'être de gauche quand on était artiste, de mettre en avant son désir de partage, de (re)distribution de ses richesses musicales ou picturales. Il fallait être ami avec Jack Lang pour être un artiste digne de ce nom. Il fallait combattre le capitalisme et le libéralisme pour se sentir libre et capital sur la scène artistique française.
Mais les temps changent. Julien Dray dépense des centaines de milliers d'euros dans des montres de luxe, Bernard Kouchner est passé à droite, Jack hésite, C. Bruni s'appelle C. Sarko, Strauss-Kahn dirige les finances mondiales, et
Nicolas Sarkozy se passionne pour l'Art...
Effectivement, le nouveau conseil pour la création artistique s'installe à l'Elysée et sera présidé par le mari de la chanteuse, femme du président. "Je crois fondamentalement à la capacité de l'Etat à impulser un changement de culture, pour apprendre à mieux soutenir le processus de création", a déclaré Nick Sarko . "Je veux que ça bouge, je veux que ça change, je veux que la culture soit notre réponse à la crise économique mondiale (...) et pour que ça soit vrai, il faut que la création soit au cœur de cette politique culturelle que je souhaite impulser", a-t-il ajouté. Waou... Ca va pulser au Palais. Préparons nous avec le sourire au come-back de nos stars mondiales que sont Mireille Mathieu, Enrico Macias, Doc Gyneco, Bigard et Christian Clavier pour ne citer qu'eux. Grâce à leur talent incontestable (puisque ce sont des proches du président), l'aura artistique de la France rayonnera de nouveau sur le monde et protègera notre pays de l'ignorance, mère de tous les maux.

Publié dans art

Commenter cet article