Et si le communisme avait du bon ?

Publié le par Guillaume Gamain



 

Le communisme fut beau, idéaliste, dictatorial, catastrophique puis mort. Mais au long de sa vie, il a donné naissance à des révolutions plus intéressantes que d'autres.

Par exemple, le communisme danois a eu un fils, Asger Jorn, peintre totalement voué à son père pendant la seconde guerre mondiale et membre de la Résistance à Paris. Puis comme tout fils grandissant et voyant son père perdre sa fraîcheur, centraliser les pouvoirs et limiter la libre pensée après l'occupation, Asger coupa le cordon avec son communisme danois, mais resta toujours, comme tout fils avec son père, attaché à la pensée communisme. Son désir de liberté et sa volonté de briser les chaînes conservatrices de l'art l'ont poussé à créer le mouvement CoBrA qui se réfère, entre autres, aux dessins d'enfants. A travers ce mouvement, Asger Jorn rechercha l'expérimentation et la vitalité et se rapprocha de la poétique libertaire.

En cette période de crise capitaliste, il est agréable de voir que certaines idées sont finalement encore rafraîchissantes... dans l'art.



Publié dans art

Commenter cet article