Le bon mot du jour.

Publié le par Guillaume Gamain



Suite à la demande de l'état Chinois de la restitution de deux têtes d'animaux en bronze, le rat et le lapin, estimées 10 millions d'euros chacune, volées lors du sac du Palais d'été à Pékin en 1860 et mises en vente chez Christie's par monsieur Pierre Bergé, ce dernier a fait la déclaration suivante :
 "Je suis absolument prêt à donner ces deux têtes à la Chine, tout ce que je demande à la Chine en contrepartie est de donner les droits de l'homme, la liberté au Tibet et d'accueillir le dalaï-lama."

Publié dans actu

Commenter cet article