Un poème de Soûlard.

Publié le par Guillaume Gamain


Sans ire, ni mot dit,
Le chant du vomis
Berce l'ennui
De l'ami de la nuit
Pour un soir anobli
Par le puits de l'oubli.

Publié dans qq mots

Commenter cet article