Festival de la blagounette de Saint-Ouen l'Aumône.

Publié le par Guillaume Gamain


Alors que le festival du cinéma international de Cannes débute à peine, le festival de la blagounette de Saint-Ouen l'Aumône a fermé ses portes hier soir sur un palmarès haut en comique.
Ce jour (oui, le festival de la blagounette a duré une journée) a vu un feu d'artifices de calembours, jeux de mots, pitreries, grosses blagues lourdes et autres jeux d'esprit, illuminer le ciel gris foncé de la grande banlieue froncée.

Arnaud Roussel, réalisateur comique et maître de cérémonie pour l'occasion, présentait, hors compétion, son florilège de répliques souriantes.
Les spécialistes de la bonne blague populaire, nom de scène : les pubards, sont arrivés avec deux chefs d'oeuvre humoristiques : le fameux coup du bras arraché qui accompagne la réplique cinglante "ah quand même ça coûte un bras !", ainsi que le fameux oeil qui se balance sur une table pour exprimer l'idée du "ça coûte un oeil !". L'hilarité était au rendez-vous.

Bien sûr, je ne vous parle ici que des blagues officielles, mais le comique était partout lors de ce festival, même quand il n'était pas voulu.

Cette année, après une compétition bon enfant et de qualité, la palme a été décernée à messieurs Jean-Eudes Lefébure et Nicolas Dubois, créatifs en agence de publicité, qui sont allés coller sur la voiture (qui elle-même est une blague) de leur directeur de création (dans la pub, ils disent : d.c.) un énorme sticker DC. Un joli acte de comique de surprise, puiqu'il n'ont pas hésité à prendre le risque énorme, vue la conjoncture, de se faire virer pour arriver à leurs fins humoristiques. Quelle courage ! Quelle connerie !

Publié dans actu

Commenter cet article

Nicolas Dubois, Redacteur au chômage 18/05/2009 15:56

Encore une fois, je crie haut et fort mon innocence. Il semblerait qu'engoncé dans sa toute-puissance de Directeur de Création, le Sieur Gamain n'ai pas daigné vérifier ses allégations. Non, je n'ai pas participé à ce chef-d'œuvre de la blagounette, et je le regrette.