Comme par hasard, Mozart is back.

Publié le par Guillaume Gamain


Le monde du show business est un univers impitoyaaaaabbbleeeeee qui fait passer J.R Ewing pour le petit Nicolas, et sa femme Sue Ellen pour une buveuse de lait de chèvre bio.

Vous avez déjà découvert en exclusivité sur votre blog préféré, je parle de POSITIVE, la jalousie qui est née entre Madonna et Michael Jackson depuis son décès. Non pas une rancœur artistique, mais bel et bien un sentiment très envieux devant la nouvelle success story financière du king of of the pop.

C’était sans tendre l’oreille vers l'histoire musicale qui suit.

Welcome to the Very Very Big Ego Music World…

Aux vues du succès post mortem du petit Michael Jackson, la plus grande star de toutes les stars, le rockeur qui exista avant que le rock existe, le Puff Iggy Cobain de la défonce artitsitique,… mister… mister… (effet à la Michel Jonasz)… Mister Wolgang Amadeus Mozart… remet les doubles croches à leur place.

Si Jackson est le King of the Pop, Mozart is the King of The Music.

Et pour le prouver, la Fondation Internationale Mozarteum de Salzbourg a annoncé un private live acoustique le 2 août prochain sur le propre piano-forte du musicien de deux oeuvres jusqu'à présent inconnues de la star. Rien que ça.

Deux œuvres authentifiées qui font passer le titre de Jackson qui circule actuellement sur le net pour une pauvre petite comptine éphémère.

A croire que Mozart a attendu le bon moment pour redonner le La dans l’univers impitoyaaabblllllllleeeeeeee du show business.


Publié dans actu

Commenter cet article