Un texte trouvé dans une chaussure.

Publié le par Guillaume Gamain


Suite à l'article sur les cercueils ghanéens, voici ce texte :

Je veux mourir au Ghana.
Et rien ne m’en empêchera.

Six pieds sous terre,
Heureux comme un ver.

Je tourne la page sans écueil.
Je me livre à mon cercueil.

Je veux mourir au Ghana.
Mon âme en paix là-bas.

En terre, près de la plage de sable blanc,
Je suis un poisson dans l’océan.

Mon dieu, pardonne ma vie de vanité.
 Je monte vers toi en limousine perlée. 

Fier de mourir dans mon pays.
Chaussé de mon soulier vernis.


Publié dans qq mots

Commenter cet article

POSITIVE 28/07/2009 11:06

Absolument Vladimir. Je ne peux qu'aller dans votre sens. Cependant l'écrit ghanéen offre semble-t-il quelques libertés agréablement démocratiques.

Vladimir 28/07/2009 10:48

Nonobstant une noble volonté, il y a malheureusement de façon trop évidente quelques lacunes en matière de métrique et de prosodie, du moins dans l'acceptation française des termes.

Ripley 28/07/2009 09:37

c'est mignon ça.

S. 27/07/2009 22:39

Cet homme est fou...

Guillaume Gamain 28/07/2009 01:56


qui est fou ?