Arrête de rêver et reste les crampons sur terre.

Publié le par Guillaume Gamain


Après une dure journée de labeur estival (comprenez : journée plutôt tranquille), je rentre chez moi, cheveux au vent, au volant de mon cabriolet de femme de dentiste.

Je sors du périph et je suis accueilli par une affiche publicitaire qui me rappelle que la période de paix et de bien-être à Boulogne (92100) est bientôt terminée. Les guerriers en short et chaussettes trop hautes reviennent sur le terrain de leurs victoires et défaites, armés de leurs crampons et de leur ballon en cuir tout neuf.

Cette année, ils souhaitent véhiculer une image d'hommes à la fois virils et tendres. Couillus et romantiques. Romantique de la couille en somme.
Plan serré sur des points serrés qui arrachent une chemise froidement blanche pour découvrir un torse musclé... Tout du moins, on le suppose, puisqu'il est habillé d'un maillot sur lequel est écrit - instant de poésie - "Fly"... "Vole" en français (ou "mouche").

Les publicitaires nous prennent vraiment pour des idiots. Qui aurait envie de s'envoler quelque part avec Jérôme Rothen (joueur du PSG pour les millions de gens qui ne savent pas qui c'est) ?
Et puis, qui met encore des maillots de corps sous sa chemise ? Maillot de corps à message qui plus est. D'ailleurs, le slogan "La passion dans la peau" ne devrait-il pas plutôt être "La passion dans le tricot de peau" ?

Et cela pour nous faire oublier qu'une fois tous les quinze jours, il sera impossible d'accéder à notre lieu de résidence, impossible d'aller boire un verre sans se faire casser la tête par un supporter insupportable, impossible de reconnaitre sa voiture recouverte de vomis parfumé au houblon...

Le pire dans tout ça est que je soupçonne une connaissance d'avoir commis cette propagande du PSG. Tout du moins d'avoir eu envie ou de rêver de le faire. N'est ce pas Pierre-Arnaud ?

Boulogne, ce n'est plus ce que c'était. Où est passée cette ville bourgeoise sans animations, sans accrocs, où trouver un resto ouvert après 22 heures est mission impossible, où tenir en laisse autre chose qu'un labrador est un geste punk ?
Zut alors.

Publié dans actu

Commenter cet article

olivia van hoegarden 02/08/2009 23:19

Petite reflexion : "fly" veut également dire "braguette", ce qui donne des idées que je me permettrai pas d'avoir, des idées sur ce que pourrait être la déclinaison vestimentaire du message.
Bonne soirée

Guillaume Gamain 02/08/2009 23:26


;-) Merci Olivia pour cet éclairage zippé. Reste à trouver l'agence responsable de cette chose. Je crois que tu pourrais t'amuser sur POSITIVE. Si Ca te tente, rejoins la nouvelle page "FAN" et et
l'évènement.


POSITIVE 30/07/2009 13:08

;-) je savais que cet article était fait pour toi.

PA 30/07/2009 13:05

Waaaaah, je suis un punk. Enfin, j'étais... RIP Klark.

PA 30/07/2009 13:05

Sincèrement, s'ils m'avaient pris en free pour leur faire une annonce, ça aurait été autre chose que cette daube. C'est une pub pour Fly Emirates, le sponsor, ou pour le PSG ? Je me pose encore la question.