Pour ou contre le retour du "made in slip" ?

Publié le par Guillaume Gamain



Les mondiaux de natation à Rome finissent sur un résultat record de 43 records du monde (Incroyable !), 54 records d'Europe (Ah quand même !) et 15 records de France (Waou !). Rien que ça.

L'extraordinaire a flotté sur les bassins romains.

L'ordinaire a été dépassé par l'extra. L'extra-combinaison en polyuréthane qui fait nager plus vite, l'extra-"quelque chose" qui fait avancer plus vite celui qui n'a pas l'extra-combinaison. L'extra-business qui fait avancer les technologies portées ou ingérées. Le nageur ordinaire est devenu un nageur extraordinaire. La natation devient l'extra-natation.

L'exploit est-il alors encore extraordinaire ?

Forte de cette question ouverte, la Fédération Internationale de Natation "classique" imposera le retour au tout tissu et interdira le port des combinaisons dès 2010.

C'est le retour du "Made in Slip".



Cependant, on peut se demander s'il faut réellement aller à l'encontre des progrès dans le monde du sport.

Bien sûr, je ne parle pas des produits dopants, mais des outils de travail de nos Hercule du rêve.

Les cyclistes devraient-ils à nouveau rouler avec leur vélo de dix kilos ?
Les tennismen devraient-ils reprendre leur petit tamis en bois ?

Je ne pense pas... Et d'ailleurs la vraie question n'est pas là.

On se fout des records qui tombent pour telle ou telle raison. Car, si les combi disparaissent, elles seront remplacées par des compri(més) plus efficaces encore.

Le vrai souci est le "Made in Slip" et les incidences que cela peut avoir sur nos vies quotidiennes.

Un effet de mode ridicule porté par des Alain Bernard, Amaury Leveaux et autre Michael Phelps et nourri par des marketeux et publicitaires avertis pourrait faire sortir le slip des vestiaires humides et le faire arriver par effet ricochet sur l'eau chlorée dans nos placards.

Le slip noierait notre boxer dans l'océan du passé.

Imaginez-vous en slip kangourou devant un urinoir en train de chercher la poche. A droite ? A gauche ? Oups, ça s'emmêle... Argh...

Imaginez-vous en slip devant une ou votre femme qui bat subitement le record du monde du fou rire.



Très chers membres masculins de la Fédération Internationale de Natation, trop d'hommes ont déjà souffert du slop. Ayez conscience que votre décision bêtement sportive peut nuire à la société entière.
Pensez qu'il faut peut-être sacrifier quelques records pour sauver l'honneur des hommes.
Cordialement.


Publié dans actu

Commenter cet article