Le néologisme du jour.

Publié le par Guillaume Gamain



FRAPPURE :

Verbe du quatrième groupe, nouveau groupe né de l’évolution inévitable et bénéfique de la langue française, phénomène entre autre dû à la smisation (lire s.m.isation) de la langue française.

Le verbe Frappure se singularise par quelques particularités :

- Au présent et au subjonctif présent, il se conjugue seulement au trois premières personnes du singulier et à la troisième personne du pluriel au présent.

Je frappus, tu frappus, il frapput, Ils frappuent.

- Il ne se conjugue pas à l’imparfait, au passé simple, au futur, au subjonctif présent, au conditionnel présent et à l’impératif présent.

- Il se conjugue au passé composé (j’ai frappu,…) , au plus-que-parfait (j’avais frappu,…), au passé antérieur (j’eus frappu,…), futur antérieur (j’aurai frappu,…), subjonctif passé (que j’aie frappu,…), subjonctif plus-que-parfait (que j’eusse frappu,…), conditionnel passé 1re forme (j’aurais frappu,…), conditionnel passé 2e forme (j’eusse frappu,…) et impératif passé (aie frappu,…).

Au fait, pour tous les curieux que la langue française intéresse, Frappure signifie "frapper avec un pied qui pue" et a été créé par l'académicien en herbe, Raphaël Gamain durant l'été 2009.

Exemple :

« Ah c’est dégueu, elle m’a frappu ! Elle m'a frappé avec son pied qui pue ! »

Pour tout autre question de conjugaison : www.bescherelle.com/


Publié dans qq mots

Commenter cet article

Nicolas 06/09/2009 01:01

Sympa votre blog je reviendrai voir la suite.

A bientôt
Nicolas