Ma vie est un rêve que vous ne pouvez atteindre. Nouvel épisode.

Publié le par Guillaume Gamain


Revenons trois jours en arrière. Nous sommes samedi. Samedi soir. J’accompagne mon amoureuse à l’anniversaire d’un de ses amis. Une sortie tous les deux sans les mômes. Idéal.

Ravissante maison bourgeoise dans la banlieue ouest. Les gens sont connus ou pas. Peu importe. Le champagne coule et ne se tarit pas. L’ambiance est détendue et souriante dans le jardin couvert d’une élégante tente de réception, au cas où la pluie s’inviterait. L’ambiance est tellement sympathique que j’échange même quelques mots avec des inconnus, dont un syrien qui fait du business avec Arcelor Mittal tout en se lançant dans la réalisation d’un long métrage… Mouais, faudra voir.

Je m’égare, je m’égare du sujet… Je m’égare aussi quand je cherche les toilettes dans la maison. J’en trouve finalement au sous-sol aménagé. L’envie est pressante après plusieurs coupes. Je m’active afin de me libérer d’un poids urinaire. Les gestes sont peut-être brusques, inadéquats ou insensés. Je ne sais pas. En réalité, j’ai peu de souvenirs de cet instant, mais quoi qu’il en soit, ma carte de crédit, sagement rangée dans la poche de ma chemise, glisse et plonge la puce la première dans les toilettes.

Bien sûr, cela arrive au moment où je commence à me soulager… Oui, vous avez bien lu. Je suis en train de pisser fièrement sur ma Visa Gold. J’assiste à une véritable golden shower sous mes yeux ébahis.

Mais trève de plaisanterie, je dois maintenant rejoindre les invités.

Deux possibilités s’offrent à moi : tirer la chasse d’eau et peut-être perdre la carte ou plonger la main avant pour la récupérer. Je n’ai pas pris le risque et je présente mes excuses aux messieurs à qui j’ai serré la main juste après.


Ps : La photo ci-dessous témoigne de ma vie de rêve et a été prise au moment des faits.

 

 

Publié dans actu

Commenter cet article

POSITIVE 22/09/2009 12:21


Mr Chabbert, vos commentaires sont un plaisir à lire.


jc chabbert 22/09/2009 11:46


Alors là bravo,frederic beigbeder aurait fait deux romans de cette histoire.Le style est précis,l'anecdocte passionante,le syrien est il un espion,l'amoureuse présente sur le lieu du crime,la carte
avait-elle servie comme pour frederic???