Cachez-moi ce trou du cul que je ne saurais voir.

Publié le par Guillaume Gamain

Image-6-copie-4.png

 

Quelle formidable idée que celle de cet américain (Ce sont toujours les mêmes qui font avancer le monde !) qui a inventé le Butt Cover, que l'on traduit tout simplement par "cache trou du cul canin". Il fallait y penser.

En un tour de main et un tour de queue, vous cachez ce trou du cul canin que vous ne sauriez voir. Quelle raffinement ! Comme le prouve d'ailleurs la photographie ci-dessus. 

Le motifs sont variés et très actuels, les doux parfums camouflent les odeurs moins délicates, les formes s'adaptent merveilleusement bien à l'esthétique même de l'anus visé.

Franchement, si le chien est le meilleur ami de l'homme, alors l'inverse est tout aussi vrai. Et ce n'est pas une raison de merde qui pétera un jour ces liens forts.


Image-5-copie-8.png

 

Cependant, quelque chose m'échappe. L'idée est excellente, bien sûr. Le marché est considérable, mais comment l'inventeur n'a-t-il pas aussitôt diversifié son business ?

Pourquoi ne pas lancer en parallèle le "cache tronche de cul pour humain" qui d'ailleurs irait à ravir à la jeune femme de la photo déjà citée ?

Et le "cache gueule de merde" ? Et le "cache tête de con" qui ne serait qu'une légère variante ? Le marché est gigantesque et j'ai le sentiment qu'il grandit chaque jour un peu plus.

Bon, je m'emballe, je m'emballe... Ce n'est pas mon business les histoires de cul...


Image 7-copie-6

 



 

 

 

Publié dans actu

Commenter cet article