Johnny Depp est mon ami.

Publié le par Guillaume Gamain


Johnny Depp est un homme élégant. Quand il a appris les déboires de Nicolas Cage avec le fisc américain à qui il doit rien de moins que 5,8 millions de dollars (près de 4 millions d’euros), Johnny Depp l’a aussitôt appelé pour le rassurer et lui dire qu'il lui donnerait "tout ce dont il a besoin", indiquant qu’il s’agissait juste de lui rendre la pareille. En effet, dans les années 80, Nicolas Cage avait présenté le futur capitaine Sparow à son propre agent, et lui avait ainsi permis d’obtenir son premier rôle et la carrière qu'on lui connait.

Cela me rappelle qu'en 1989, j'étais en week-end chez mon pote Fabien à Niort, une ville de province située plutôt vers le sud-ouest de la porte d'Italie. Il organisait une énoooooorme fête dans son énooooorme hôtel particulier. Et une énooooorme surprise était prévue : Vanessa Paradis, en personne, était invitée et serait de la surprise party, c'était sûr et certain ! Ne me demandez pas pour quelle raison elle venait se perdre là-bas, je n'en sais rien moi, c'est comme ça, point. Quoi que, de mémoire, je crois qu'elle était copine avec la copine d'une fille qui connaissait Fab, ouaiiiissss.

Revenons en aux faits. La soirée commence et Vanessa Paradis se fait désirer. Normal. La soirée continue et Vanessa Paradis ne danse pas sur Earth Wind & Fire. Pas normal. La soirée est à son top et Vanessa Paradis ne rit pas un verre de Get27 à la main. Pas normal. La soirée se termine et Vanessa Paradis n'est pas venue. Elle a dû se perdre. Elle s'est forcément perdue sur le chemin. Normal.

Résultat : nous ne nous sommes pas rencontrés. Elle a continué son petit bonhomme de chemin et a pu ainsi rencontrer Johnny Depp. Un peu grâce à moi en somme. N'est-ce pas Johnny ? Non, non, ne me remercie pas devant tout le monde ! Tu es my friend...  Je ne l'oublie pas et je sais qu'à l'instar de Nicolas si je suis à 5/6 millions d'euros près, tu te feras une joie de me les offrir. Je m'agenouille devant une telle élégance monsieur Depp.

Publié dans blagounette

Commenter cet article