"La Liste de Schindler", la suite.

Publié le par Guillaume Gamain


Nous connaissions les bouchers-charcutiers de père en fils, les artisans boulangers de père en fils, les politiciens de père en fils et de père en fille, les princes de père en fils, voici maintenant les charitables de père en fils.

En 1984, Steven Spielberg faisait découvrir à la plupart d'entre nous l'histoire d'Oskar Schindler, un industiel allemand, membre du parti nazi, qui sauva près de 1100 juifs promis à la mort pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le film s'appelait "La liste de Schindler" et était adapté du livre éponyme de Thomas Keneally.

Aujourd'hui, découvrez dans tous les ascenseurs dignes de ce nom, "Schindler dépannage", l'histoire d'hommes qui viennent au secours d'otages enfermés dans des cellules suspendues dans le vide. Et cela sur un simple coup de téléphone.


Un lien héréditaire évident nous saute aux yeux et nous rassure sur la nature humaine.

Publié dans blagounette

Commenter cet article