Les bourgeois sont des rebelles.

Publié le par Guillaume Gamain

photo-copie-4.jpg

 

Les bourgeois ne sont pas des bedonnants. Les bourgeois ne sont pas des ronds de cuir comme le clamait, la larme à l'oeil, Francis Lalanne sur la banquette d'une émission tv.


Les bourgeois sont des rebelles.

 

Je ne parle pas des bourgeois gauchistes de la rive gauche. Tiens, comme par hasard... Ceux-là même qui dépensent leur argent bêtement dans des beaux livres alors que c'est nettement moins pratique qu'une BMW X6 qui déchire grave sa race de footballeur pour aller à la campagne.

Je parle des vrais bourgeois, des commerçants enrichis, des dents blanches assorties à leurs chaussures, des faux seins en vrai trench Burberry, des sourires éternels créés par lifting, des gens qui parlent fort pour que leur richesse résonne mieux dans les rues du 16ème arrondissement de Paris.

 

Les bourgeois sont des rebelles.


Ils sont prêts à mettre en péril leur petit confort pour aller vers plus de liberté.


Face à la grève SNCF de ce mercredi 7 avril, les bourgeois de la rive droite se sont réunis et ont réagi. A armes égales. Ils ont décidé de faire grève des transports en commun. Oui messieurs dames ! Énorme pied (bien chaussé) de nez aux services publics. Grand geste libertaire.

Des quais de RER vides. Une station Boulainvilliers désertée. Imaginez la tête des quelques conducteurs de train  désabusés devant une réaction plus forte que la leur.

 

Les bourgeois ont tendu leur poing vers leur poche et ont sorti fièrement les clés de leur véhicule haut de gamme pour mieux signifier qu'eux aussi, ils peuvent "fucker" le système s'il faut.

Publié dans actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article