Lettre à mademoiselle X.

Publié le par Guillaume Gamain

Image-4-copie-6.png

 

 

Chère mademoiselle X (le X symbolise votre anonymat et non votre activité professionnelle bien évidemment),


Je reprends,

 

Chère mademoiselle X,

 

Je me permets de m’immiscer dans votre vie, et uniquement dans votre vie, car je ne vous comprends pas et je cherche des réponses.

 

Je ne doute pas que votre métier est difficile. Je ne doute pas non plus que vous avez envisagé d’autres carrières plus classiques. Avocate, médecin ou éleveuse de chevaux.

 

Je ne me permettrais pas de vous juger. Jamais. Moi-même, j’ai dû faire la pub pour gagner ma vie et nourrir ma famille. Ce n’est pas loin de votre métier.

 

Je comprends que vous vous soyez trouvée des points communs avec quelques professionnels du penalty. Ils sont athlétiques. Ils sont les poches avant de leur pantalon pleines d’argent. Ils ont les cheveux courts et gominés. Ils ont des grosses voitures qui vont vite. Ils parlent peu, quelle élégance, et avec peu de mots. Ils sont beaux comme vous devez l’être.  Ils sont jeunes comme vous. Ils sont jeunes et vous l’êtes trop.

 

 

Mais, par contre, pardon, excusez-moi… Pourquoi… ? Euh Pourquoi… ? Comment dire ? Pourquoi Franck Ribéry ? Pourquoi lui ? J’avoue, là, je ne comprends pas… Pourquoi et aussi comment ?…

 

Je ne sais pas si je dois être admiratif ou horrifié. Je suis perdu au milieu de votre terrain de jeu. Je sais que ce ne sont pas mes affaires. Au vestiaire Guillaume ! Mais quand même je cherche à comprendre.

 

Dois-je admirer votre professionnalisme absolu ? Dois-je m’agenouiller devant votre courage exceptionnel ? Avez-vous été subjuguée par le talent exceptionnel du seul joueur en excercice de l'équipe de France de football ? Euh, vous êtes aveugle ?

 

Dois-je être estomaqué par votre fascination pour l’univers de Cronenberg dans « Crash » ?

Etes-vous réellement capable d’avoir une relation intime sans échanger la moindre phrase complète avec un sujet, un verbe conjugué correctement, et un complément ? Je ne parle pas de vous bien sûr.

 

Comme vous le constatez en me lisant, je me pose de nombreuses questions vous concernant mademoiselle X. Ce serait adorable de votre part de me répondre. Vous pouvez le faire ici.

 

Cordialement,

 

Guillaume G.

 

Image-20.png

Publié dans actu

Commenter cet article