Lettre ouverte à monsieur Jean Buser.

Publié le par Guillaume Gamain

clio-1.jpg

 

Cher monsieur Jean Buser,

Qui êtes-vous pour avoir fait ce que vous avez fait ? En fait, cela n'est qu'une formule, car je sais qui vous êtes. Oui, je le sais et, soudain, vous perdez de votre trop grande assurance.

Vous êtes monsieur Jean Buser !

Je sais aussi où vous travaillez et surtout je sais quel est votre métier. Je ne le divulguerai pas précisément ici, mais sachez monsieur que, compte tenu de votre profession, votre geste est inacceptable.

Monsieur Jean Buser, vous avez abusé.

Comment avez-vous pu vous attaquer à une pauvre Clio grise sans défense ? Comment avez-vous pu vous attaquer au pauvre conducteur sans défense et complexé par sa pauvre Clio grise ?

Bien sûr, c'est facile quand on est du métier, et du métier côté luxe ! Bien sûr, c'est facile d'abuser monsieur Jean Buser (Oui encore, et alors ?! C'est mon article ! J'écris ce que je veux.)

C'est facile quand on exerce dans le monde automobile de luxe d'écraser le petit peuple à quatre roues. Il y a eu faute, oui sans doute, mais cela doit-il entraîner un tel affront ? Une menace noir sur blanc d'enlèvement posée sur le pare-brise sous les yeux de tous. Où va le monde ? Et à quelle vitesse ?

Monsieur Jean Buser, vous mériteriez tout simplement que, par le biais d'Internet, nous convoquions toutes les Clio de France (bon, ok,... de la banlieue ouest de Paris.) pour qu'elles viennent se garer devant chez vous. Toutes ensemble, unies en un même lieu pour un même combat. Elles seraient rejointes rapidement par les Lada voisines et intimes des Clio. Oui, elles ont pas mal de points communs. Imaginez la honte pour vous, votre société, votre famille.

Vous avez de la chance Monsier Jean Buser. Ce n'est pas notre genre d'a..... (A vous de trouver le verbe.)

Je pense que nous nous sommes compris.

Cordialement,

Le conducteur masqué.

 

clio


Publié dans actu

Commenter cet article