Maelle de Coux de coeur.

Publié le par Guillaume Gamain

Capture-d-ecran-2011-11-27-a-20.38.56.png

 

Traite-moi de cervelle de moineau, de tête de linotte. Traite-moi encore.

Mais piaille à tout va notre envol et de ta plume signe mon corps .

Ma gueule, Gamain, avec mes textes trouvés ! Tout du moins, le temps d'un battement d'ailes (t'es lourd) pour vous présenter le travail de Maelle de Coux qui était au Mac-Paris 2011 ce week-end.

Maelle vit à Rennes et cela n'influe pas sur ses images, sauf si cette ville a une particularité migratoire qui me serait inconnue. Effectivement, l'artiste photographie des oiseaux, puis les marie à des images d'époque trouvées ici et là et probablement à Rennes, avant de les imprimer sur du papier de Chine. Nait alors de cette union des instantanés empreints de fragilité, de poésie et de délicatesse.

Le reste du travail de Maelle de Coux est visible ici.


Capture-d-ecran-2011-11-27-a-20.39.23.pngCapture-d-ecran-2011-11-27-a-20.40.09-copie-2.pngCapture-d-ecran-2011-11-27-a-20.39.55.pngCapture-d-ecran-2011-11-27-a-20.40.21.pngCapture-d-ecran-2011-11-27-a-20.40.49.png

Publié dans art

Commenter cet article