Un pédéraste n'est pas ce que vous croyez.

Publié le par Guillaume Gamain

image-3-0331.JPG

Il est difficile aujourd’hui d’aborder certains sujets : le racisme, la politique, l’humour, Michel Drucker,…

Cependant, il est parfois nécessaire d’en parler pour corriger des idées reçues qui n’ont que trop perduré.

 

Un exemple :

le mot pédéraste, connu de tous, ne signifie pas qu’un homme est homosexuel. Non, non, non. Le terme pédéraste est beaucoup plus précis que cette généralité idiote.

 

Il indique très clairement qu’un individu est... pédé des pieds.

 

Il suffit de s’intéresser deux secondes à l’étymologie du mot pour s’en apercevoir. Pédé = pied comme dans pédalo, et pédé = pédé comme dans pédé.

 

Ok, mais à quoi reconnaît-on un pédé des pieds ? me direz-vous.

 

C’est simple. Un pédéraste est un homme qui emprunte régulièrement les chaussures de sa compagne pour sortir ou aller travailler.

 

Un exemple visuel pour mieux comprendre.

 

Monsieur Stéphane Perrot, publicitaire de métier, a été surpris dans le cadre de son travail avec de très jolies bottines aux lignes épurées et sensuelles.

 

Force est de constater que cela ne peut qu’être que les souliers d’une femme, donc à fortiori ceux de madame.

 

Pourquoi une telle certitude ?

 

D’une part, parce qu’aucun magasin pour homme ne propose ce modèle, et d’autre part, parce que monsieur Perrot mesure pas loin deux mètres, donc doit chausser du 44, et que, dans le cas présent, il semble plutôt faire un petit 38 délicat. Vous ne trompez personne Stéphane. Assumez-vous. Vivez.

 

Voilà, preuve est faite que Monsieur Perrot est bel et bien pédé des pieds.

 

image-3-0334-copie-1.JPG


 

Publié dans actu

Commenter cet article