Un texte trouvé au fond d'une poche humide.

Publié le par Guillaume Gamain

Image-6.png

 

Je suis gêné de vous l’avouer :

Je viens de me pisser dessus.

 

Je viens de me pisser dessus

Comme un chien qui aurait oublié

de lever la patte. Allez, aux pieds !

 

Je viens de me pisser dessus

Sans avoir ri ni aux éclats,

ni aux larmes. C’est triste ça.

 

Je viens de me pisser dessus.

Alors, je m’insulte ainsi :

Saleté de paraplégique de la vie.

 

Je viens de me pisser dessus.

Pourtant, je n’ai peur de rien, moi.

Et je me le répète maintes fois.

 

Je viens de me pisser dessus.

J’ai mouillé mon Calvin Klein.

Même pas pour du sexe. Non, pour rien.

 

Je viens de me pisser dessus

Comme un enfant tremblant.

Je tremble. Comme un grand.

 

Je suis gêné de me l’avouer :

A cet instant, je me pisse dessus.


Publié dans qq mots

Commenter cet article