Un texte trouvé je ne me souviens pas où.

Publié le par Guillaume Gamain

Image-8-copie-3.png

Illustration de Julie Bourdais

 

Je me souviens du rosé,

De la nuit courte et bleue

Dans des yeux étoilés

Et le matin brumeux.

 

Je ne me souviens plus

De tes deux vergetures.

J’ai oublié ton cul tendu

Ou une quelconque aventure.

 

J’ai oublié tes seins dressés.

Bien trop petits pour tenir

Dans mes mains intimidées

Ou dans un éternel souvenir.

 

Mille roses peuvent faner,

Je ne pourrai me souvenir

de ton parfum ensorcelé

et de ton tendre sourire.

 

Oublie tes désirs mielleux.

Contente-toi de me rêver.

Tu me rendras heureux

Sans m’obliger à te toucher.

 


Publié dans qq mots

Commenter cet article