Un texte trouvé dans une forêt.

Publié le par Guillaume Gamain

Capture-d-ecran-2011-07-16-a-11.41.33.png

 

Oui, accompagne-moi,

Donne-moi ta main,

Et laisse ici ton effroi.

Là-bas, il sera vain.

 

Ecoute le chant de l'eau

qui dénonce tes leurres.

Je noie dans ce ruisseau

les restes de ton coeur.

 

Coule comme celle

Qui balafre ma joie.

Insidieuse criminelle

D’un amour aux abois.

 

Je te perds au milieu

des souvenirs sombres,

sous les griffes et les yeux

des tristes ombres.

 

Je creuse la terre complice,

Écarte les feuilles temblantes

Et j’enfouis malice et vices,

Ainsi que mes pensées hantées.

 

Je te tourne le dos, je fuis,

Et prie mon ami le vent

De ne pas ramener avec lui

Le parfum du bon temps.

 

Publié dans qq mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ripley 27/07/2011 11:54


:)


eve 18/07/2011 16:36


l'1 de vos plus beaux textes


Guillaume Gamain 26/07/2011 22:42



Merci Eve.