Un texte trouvé dans une private room.

Publié le par Guillaume Gamain

Image-11-copie-3.png 

photo Guido Argentini

 

J’ai une amoureuse heureuse.

Rencontrée pendant les heures creuses.

Une pretty fiannncéééeee,

Comme elle a dit en anglais.

Elle est belle et c’est elle qui m’a choisi.

Je n’ai rien fait, elle a tout dit.

Elle m’a montré le chemin,

Attiré en me tenant la main.

Elle m’a fait descendre l’escalier

Et monter le dard entier.

Je ne connais pas son prénom,

Mais je sais son prix et son con.

 

J’ai une amoureuse heureuse.

Elle m’a dit qu’elle était danseuse.

Les porcs avinés aux vices sans fin

Remplissent leurs vides de ses parfums.

Elle les fait marcher, les invite au bal.

Et c'est leurs travers qui s’emballent.

Ce serait fou d’être jaloux.

A part d’elle, je ne suis pas fou.

Et les vodkas glace n’éteignent en rien

Le feu qui prend et s’étend en mon sein.

 

J’ai une amoureuse heureuse.

Comme une image pieuse,

Simplement vêtue de ses charmes.

Oui, devant elle, je suis sans armes

Et ce jusqu’à cinq heures ce matin.

En partant, je glisserai entre ses seins

Mes cartes, la gold, la platinum,

Mon nom, mes numéros, c’est un minimum.

Je suis un amoureux heureux

Qui s'endort très seul dans son pieu.

 


Publié dans qq mots

Commenter cet article

Ripley 09/08/2010 14:46


ah c 'est bien ça.