Un texte trouvé en tournant le dos.

Publié le par Guillaume Gamain

Capture d’écran 2011-05-29 à 11.49.10

 

Pas même ton regard

Qui mille fois déjà

A Du tuer les hagards

Droits et dressés là.

 

Pas même la délicatesse

Du dessin de tes seins

Ou la flatteuse étroitesse

De ton doux vagin.

 

Pas même ton parfum

Qui, il est vrai, me lia

Pieds et poings

et tripes et bras.

 

Seulement mon émoi

Qui doit cesser d’écouter,

Pardon excuse-moi,

Les notes d’amour tinter.

 

Plutôt que mon coeur

Je suivrai ma queue.

Plutôt que le bonheur,

Je suivrai le vaniteux.


Publié dans qq mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Positive 07/06/2011 19:33


?


eloise 07/06/2011 14:18


moins ....
plus .......


Positive 07/06/2011 12:13


Et à quoi ressemblais-je alors ?


eloise 07/06/2011 11:42


je ne vous imaginais pas ainsi ....