Une petite histoire de fou.

Publié le par Guillaume Gamain


Tous ceux qui voyaient le fou le croyaient fou.

Planté là, il ne bougeait pas. Jamais. Jamais de place. Il ne bougeait que ses bras.

Par contre, qu’est-ce qu’il gesticulait ce fou ! Ses membres brassaient l’air qui l’entourait, balayaient la poussière devant lui. Le pauvre fou.

Tous ceux qui voyaient le fou le croyaient fou.

« A rester là, il va prendre racine ! » s’esclaffaient les ignorants. Ils ne savaient pas que c’est ce que le fou voulait. Prendre racine. Devenir arbre. Ses bras être branches. Il voulait faire corps avec la nature. Planté là, il ne bougeait pas. Jamais. Jamais de place. Il ne bougeait que ses bras au gré du vent.

Un matin, tous ceux qui voyaient le fou ne l’ont plus vu. Un arbre avait pris sa place. Ils ne s’en inquiétèrent pas plus que ça. Soyons sensés, ce n’était qu’un fou.

L’arbre grandit. Planté là. Beau. Majestueux. Les saisons passèrent. Les couleurs changèrent. Les ignorants moururent et l’arbre ne bougeait pas. Jamais. Jamais de place. Il ne bougeait que ses branches. Par contre, qu’est-ce qu’il gesticulait cet arbre ! Ses branches brassaient l’air qui l’entourait, balayaient la poussière devant lui. Cet arbre était fou.

Publié dans qq mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article