Une recette sino-italo-suédoise

Publié le par Guillaume Gamain

dossier-4 2701

 

Une soirée de plaisir assuré. Un dîner chez les Parrit (par souci d'anonymat, j'ai changé les voyelles de leur nom en les remplaçant par les voyelles qui les précèdent). Une soirée où le rire s'assoit au côté de l'intelligence afin de s'esclaffer ensemble avec subtilité et sans postillons.

Une soirée à thème : l'Italie. La maîtresse de maison ne demande pas de vin, elle demande le célèbrissimo Amarone della Valpolicella, servi à la Fabbrica et à l'abri dans une seule cave spécialisée à Paris, oui une, et une très loin de chez moi. Je m'exécute. J'y fonce assis sur la banquette passager de ma nouvelle Alfa Métro. 1h45 aller-retour.

Une soirée à l'accent exceptionnel pour laquelle madame Parrit a concocté sa plus belle recette et la partage avec vous ici : Les Nouilles Sino-Italo-Suédoises. (Vous constatez que l'Italie est au rendez-vous).

1- Chauffez trop d'eau dans une casserole trop petite puis ajoutez plein de nouilles. Le miracle se produit : l'eau bouillante déborde et envahit plaques, four, sol.

 

dossier-4-2712.JPG

 

2- Commencez à éponger, serpillèrer, sopaliner, sans oublier bien sûr de laisser les pâtes dans la casserole d'eau très chaude.

 

dossier-4-2714.JPG

 

3- La noyade des pâtes doit être longue et hilarante. N'hésitez pas pour cela à briquer votre mobilier pendant qu'un invité vous fait rire. (je suis louable les lundi, mardi et jeudi. Tarifs sur demande.)

 

dossier-4-2709.JPG

 

Les pâtes sont prêtes quand elle ne ressemblent plus à des pâtes.

 

dossier-4-2716.JPG

 

4- Branchez alors le wok et libérez le saumon de son emballage étouffant.

 

dossier-4-2720.JPG

 

5- Placez le cube de pâtes collées dans le wok, ajoutez le saumon et tant bien que mal remuez ce truc sans casser vos ustensiles de cuisine. 

 

dossier-4-2723.JPG

 

6- Servez et arborez un grand sourire fier en posant les assiettes devant vos invités. Ils sont coincés, devront vous sourire aussi, et de toute façon ils crèvent la dalle, ils mangeront avec plaisir..

Parce que vous êtes des esthètes, je vous livre le petit secret de madame Parrit. Faîtes venir vos invités à 20h30 et servez le plat vers 23h. Entre temps, qu'ils boivent et reboivent. Ainsi, d'humeur guillerette, hips, ils trouveront votre plat typique du sud du nord de l'asie, tellement géniaaaaallll, hips, et proche de la réalité culinaire de notre société mix et post-auvergnate, genre tu vois, comme le Palais de Tokyo par exemple.

C'est vous le chef maintenant.


 

Publié dans actu

Commenter cet article

amanita 27/01/2011 20:37


waouh. c'est quand même un peu compliqué pour mezigue, pourtant grande habituée des pates (mon bol alimentaire). Généralement je fais ça simplement, et sans invités. Cela dit, maintenant que tu te
proposes...