J'ai 37 ans et je change de métier.

Publié le par Guillaume Gamain


J’ai 37 ans et j’ai fait un rêve. Un rêve éveillé. J’étais assis à table. Je déjeunais et j’annonçais à mes compagnons de bouche que je voulais faire Champion de Golf comme métier.

Non pas que mon job actuel me déplaise. Je suis plutôt gâté. J’ai le droit de m’habiller comme je veux, hier j’étais en espadrilles, oui messieurs, et de mettre les pieds sur mon bureau, oui mesdames. Bien sûr, je ne suis pas assez payé (j’écris ça au cas où mon président lirait cet article ), mais il y a pire.

Je veux être Champion de Golf.

Je me baladerai dans une herbe verdoyante aux multiples hauteurs de coupe. Une herbe verdoyante, même en plein désert. Je marcherai des heures dans des lieux immaculés.

Je parcourrai le monde. Ma planète verte.

Je serai très élégant en pantalon à pinces et polo de marque. Je choisirai Lacoste pour promouvoir le savoir-faire français. J’aurai un beau sac en cuir que je ne porterai pas moi-même parce que c’est fatiguant. Un monsieur le fera pour moi.
Je l’aimerai bien ce monsieur, d’autant qu’on discutera sur le chemin. Nous parlerons de golf bien sûr, mais aussi de maisons de campagne, de préservation de la nature, de l’oiseau qui viendra de chier sur son polo, d'étouffement de ce chieur d’oiseau avec une balle de golf, de sa femme, de ma femme, des enfants, de ma nouvelle Infinity hybrid.

Je mériterai mon salaire astronomique en poussant la baballe dans le troutrou. Je sais faire. Et à chaque fin de journée de travail, j’irai boire un godet avec François Lesaint, lui-même champion de golf. J’irai boire un second godet avec le même François Lesaint, toujours champion de Golf. Et un troisième avant de rentrer. La belle vie.



Depuis déjà quelques lignes, vous vous dites : « Mais où veut-il en venir avec ses conneries ? Il croit que j’ai que ça à faire, moi, de lire ces fantasmes professionnels… Il prend son blog pour un mauvais roman psychothérapeutique… C’est long putain… »


Ok. Je vous dois une explication. Tout est né d’une question toute con. La voici : Et toi, tu ferais quoi comme métier si tu pouvais faire tout ce que tu veux ?


La question est puérile évidemment. C’est tout son intérêt et c’est ainsi qu’il faut

l'appréhender. C’est même là que réside la difficulté. Cette question vous oblige à oublier toutes les règles du monde des adultes pour ouvrir votre imaginaire. Oubliés les « c’est pas possible », « c’est irréalisable » etc…

Vous seriez surpris par les réponses qui très souvent restent terre-à-terre, rationnelles, sans rêve.


Posez-la autour de vous. Posez-la vous. Changez de job pendant quelques secondes de rêve.


Toutes ces lignes pour ça ?????? Oui, toutes ces lignes pour ça et pour s'échapper aussi.



Publié dans qq mots

Commenter cet article

POSITIVE 12/08/2009 17:26

et princesse-pâtissière ?

alex 11/08/2009 21:21

bin… princesse (ça c'est du terre-a-terre).Je sais, vendeuse de confiserie à Courchevel. J'aimerai faire des petits ballotins de nougats ou chocolats (hors de prix) toute la journée mais seulement en saisonnière. Parce ce qu'il faut bien 6 mois de vacances pour recharger les batteries comme on dit. cool hein ?

haplo 11/08/2009 17:57

skipper pour moi. La mer comme ultime espace de liberté